Dispositif

Le temps préliminaire permet de comprendre la demande et l’adéquation avec l’offre du CTÂ.
Il comprend des consultations avec l’enfant, la famille et éventuellement les intervenants du réseau psycho-social.
Lorsque les parents et les enfants donnent leur accord pour le projet de soin, la prise en charge de l’enfant débute par la visite du centre avec la rencontre de l’équipe et la signature des règles de vie et du contrat.
Les professionnels du réseau psycho-social restent un relais en début, en cours et en fin de travail au CTÂ.

Un temps intensif, d’environ 3 mois, permet à l’enfant d’être immergé dans un quotidien structuré par des ateliers à médiations, des ateliers « Schoul» ainsi que des moments de vivre ensemble comme les pauses, les repas …
Grâce à un processus relationnel, les symptômes de l’enfant peuvent se déployer : il peut exprimer son vécu douloureux, ses espoirs et aspirations. L’équipe, sans vouloir combattre ses symptômes, soutient l’enfant dans un processus d’acceptation et de compréhension de lui-même, qui l’amène à prendre conscience de sa souffrance, de ses difficultés d’adaptation et d’apprentissage.
Dans ce quotidien, l’enfant découvre le chemin de solutions qui lui sont propres.
Le processus comprend des moments pour « faire le point » entre enfant, famille, équipe et ouvre à un temps de travail plus spécifique au sein du CTÂ ou à une réorientation éventuelle.

Une transition est nécessaire pour passer au temps suivant. L’équipe soutient l’enfant et sa famille dans la nomination des questions qui ont émergé de la rencontre de l’enfant avec le quotidien thérapeutique.
Des rencontres plus fréquentes avec les professionnels de l’école et du réseau sont aussi prévues.

Dans le temps spécifique, l’enfant est accompagné, deux après-midi par semaine, de manière singulière, au sein d’un groupe à médiation scolaire et d’un groupe à médiation thérapeutique.
Les liens avec l’école sont renforcés pour poursuivre sa réintégration. La finalité est de permettre à l’enfant de retrouver un équilibre dans son milieu de vie et de reprendre une vie régulière à l’école.